Cours pratiques

  1. Comment récupérer un cactus pourri ?
  2. Les dégâts du soleil
  3. Les semis

Cours n° 3 : Les semis

La multiplication par semis des Cactées et des succulentes est une opération délicate qui demande précision et patience... Voici la méthode que nous utilisons.

Nos semis sont réalisés dans des terrines en polystyrène rigide très solides, de 45 cm de longueur, 30 cm de largeur et 7 cm de hauteur. Ce modèle est resté courant pendant une trentaine d'années, mais le fabricant, BHR, a arrêté sa production depuis peu. On peut les remplacer par des terrines similaires, en vente dans les jardineries.

Au fond des terrines, on dispose un lit de drainage constitué de sable grossier (1,5 litre de calibre 2/5 mm) ou de pouzzolane ou de granulés d'argile expansée. Ce drainage va permettre à l'eau de bien se répartir au fond de la terrine.

Au dessus du sable, on verse 3 litres de mélange à semis, qui est constitué de terreau spécial semis (50%), sable non calcaire (30%), perlite (10%) et vermiculite (10%).

Le terreau apporte la nourriture et une bonne rétention en eau, indispensable à la germination. Le sable (calibre 0/5 mm) permet de réhumecter facilement le mélange quand il est sec. La perlite et la vermiculite aèrent le substrat et facilitent l'enracinement.

D'autres mélanges sont évidemment possibles en fonction des espèces semées et des climats. Plus le climat est frais, plus on diminue la proportion de terreau au profit du sable.

Après avoir bien réparti le substrat et égalisé en s'aidant d'une réglette, on tasse avec une taloche, de façon à avoir une surface parfaitement plane. Pour faciliter l'opération, le substrat doit avoir été légèrement humidifié la veille.

Ce modèle de terrine permet de semer jusqu'à 2000 graines de Cactées quand elles sont fines (moins de 2mm). Avec la réglette, on divise la surface en deux ou quatre compartiments, selon qu'on va semer 2 paquets de 1000 graines ou 4 paquets de 500 graines.

Pour des quantités plus petites (20 à 100 graines), nous utilisons des pots de 8 cm préparés de la même manière (1/3 drainage + 2/3 substrat).

Pour tasser le terreau dans les pots, une petite taloche ronde doit être fabriquée « sur mesure ».

Le paquet de graines est ouvert et les graines sont vidées sur un semoir réalisé avec une feuille de bristol pliée en V. Pour ne pas perdre de graines, l'opération est faite à l'intérieur d'une grande soucoupe.

Après avoir placé une étiquette d'identification, on sème les graines en inclinant le bristol légèrement vers le bas et en exécutant un mouvement latéral du poignet ou en tapotant le bord du semoir avec l'index.

Les graines tombent petit à petit et doivent être réparties le plus harmonieusement possible.

Les graines sont enfoncées dans le terreau en redonnant un léger coup de taloche.

Ensuite, les terrines sont placées dans un bac contenant de l'eau additionnée d'un fongicide qui permet de désinfecter le terreau contre de nombreuses maladies cryptogamiques : Pythium, Botrytis, etc.

Un fongicide spécifique peut aussi être incorporé avant trempage, lors de la préparation du substrat.

Quand l'eau apparaît à la surface de la terrine, on met celle-ci à égoutter.

Les graines doivent être recouvertes d'une fine couche de sable fin dépoussiéré (calibre idéal : 2 à 3 mm) d'origine siliceuse, surtout pas calcaire (sable de Loire, sable d'aquarium). Ce sable permet aux plantules de tenir debout. Il ralentit le dessèchement de la surface du terreau et comble les petits trous.

La surface du terreau n'est plus visible. La couche de sable atteint en moyenne 2 mm. Elle peut être plus légère pour les graines très fines comme celles des Parodia ou des Lithops, ou plus épaisse pour les grosses graines comme Agave, Aloe, Cucurbitacées, Euphorbia, etc.

Les pots sont rangés dans les terrines et traités de la même manière.

Les semis sont placés sur une tablette chauffée par des résistances électriques noyées dans un lit de sable. Ils sont recouverts d'une feuille de polyéthylène transparent, qui va conserver la chaleur et l'humidité.

La serre est ombrée par une peinture blanche spéciale passée sur les vitres, et par une toile à ombrer disposée à l'intérieur. La lumière est indispensable au processus de germination mais doit être très tamisée.

La température est maintenue à 18-20°C la nuit et à 25-30°C le jour. A travers le plastique, on peut apercevoir la condensation. Il vaut mieux laisser le plastique fermé et éviter tout dessèchement.

Dans des conditions aussi favorables, les premières plantules ne vont pas tarder à apparaître…

Suite des semis ...
 
Cours pratique n°1 | Cours pratique n°2 | Cours pratique n°3
 
Bonjour !

Votre identifiant 
Mot de passe
Identifiant / mot de passe perdu ?
Nouveau client ?

 

Chercher un nom, une référence,
un titre, une famille botanique…

 
Votre panier est vide


 
 

Une plante au hasard...


Ferocactus diguetii x pilosus - Pot 14 cm


18,00 €

Ets. Kuentz - 327 rue du Général Brosset - 83600 Fréjus - FRANCE
www.kuentz.com © Henri Kuentz 1999-2017