Nom d'un cactus !


Les règles d'orthographe et de grammaire

Les noms d'espèces peuvent être trouvés dans la littérature sous plusieurs orthographes légèrement différentes. Les auteurs commettent parfois des erreurs d'orthographe, plus particulièrement dans les terminaisons du nom de genre et du nom d'espèce. Il appartient aux autres auteurs plus calés en latin de rectifier les erreurs de ce type, sans que l'attribution du nom en soit modifiée pour autant.

Par exemple : Ariocarpus scapharostrus Boed. 1930 comporte deux erreurs d'orthographe. Ce nom a été rectifié en Ariocarpus scaphirostris Boed. 1930 et reste attribué à Boedeker, bien que la correction du nom soit postérieure et effectuée par une autre personne.

Les noms de genres sont des substantifs qui peuvent être créés en hommage à un botaniste, à partir d'un nom local, ou à partir d'une caractéristique majeure des plantes regroupées dans ce genre. De nombreuses possibilités existent.

Exemples :
Uebelmannia rend hommage à Werner Uebelmann.
Aztekium est une allusion aux aztèques.
Mila est l'anagramme de Lima (en Bolivie) et Lobivia est l'anagramme de Bolivia.
Myrtillocactus signifie « cactus-myrtille » et évoque l'apparence des fruits de ce genre.

Le genre grammatical du genre botanique est déterminé par son auteur lors de sa description originale. Normalement, les noms qui finissent en « ia » sont féminins, ceux qui finissent en « us » sont masculins et ceux qui se terminent en « um » sont du genre neutre. Mais l'auteur n'est pas obligé de suivre cette règle. 

Exemple : Mammillaria est du genre féminin, Cereus est du genre masculin, mais dans une autre famille, Cedrus  est du genre féminin.

A noter que la francisation des noms de plantes ne suit pas forcément le genre grammatical d'origine. Par exemple, les genres botaniques Agave et Aloe sont féminins, mais en français, les mots agave et aloès sont masculins. On dira donc un bel agave ou un petit aloès. Par contre : une euphorbe panachée. Pour les plantes dont le nom n'a pas été francisé, le bon usage voudrait que l'on ignore le genre grammatical d'origine et qu'on utilise le nom de plante comme un nom propre étranger, donc invariable. Par exemple : un Echinocereus, des petits Lobivia, un gros Stapelia.

Les noms d'espèce ou de rang inférieur (sous-espèce, variété, forme) sont des épithètes qui peuvent prendre une forme substantive ou adjective. Dans le premier cas, le nom d'espèce est constitué par le nom d'une ou plusieurs personnes à qui on veut rendre hommage, auquel on ajoute une terminaison génitive (indiquant le nombre et le sexe de ces personnes).

Exemples :
Formes substantives
  1-Noms se terminant par une consonne, cas le plus fréquent :
    Cylindropuntia brittonii (ii au masculin singulier) = Cylindropuntia de M. Britton
    Cleistocactus hildegardiae (iae au féminin singulier) = Cleistocactus de Mme Hildegard
    Espostoa blossfeldiorum (iorum au masculin pluriel) = Espostoa des frères Blossfeld

  2-Noms se terminant par une voyelle ou par « er »
    Mammillaria laui (i au masculin singulier) = Mammillaire de M. Lau
    Mammillaria saboae (ae au féminin singulier) = Mammillaire de Mme Sabo
    Epiphyllum hookeri = Epiphyllum de M. Hooker

Formes adjectives
  1-Noms de personnes se terminant par une consonne :
    Epiphyllum thomasianum (ianum si genre neutre) = Epiphyllum « thomasien »

  2-Noms de personnes se terminant par une voyelle :
    Ariocarpus bravoanus (anus si genre masculin) = Ariocarpus « bravoen »
    Mammillaria fobeana (ana si genre féminin) = Mammillaire « fobéenne »
    Gymnocalycium guerkeanum (anum si genre neutre) = Gymnocalycium « guerkéen »
    Acharagma roseanum ( Acharagma est du genre neutre malgré sa terminaison en a ! ) = Acharagma « roséen »

Les épithètes peuvent aussi indiquer une provenance géographique. Ils se terminent dans ce cas par « ensis » au masculin ou par « iana » au féminin :
Echinofossulocactus zacatecasensis = Echinofossulocactus du Zacatecas
Mammillaria columbiana = Mammillaire de Colombie

Mais un grand nombre de noms d'espèces sont évidemment formés à partir d'adjectifs latins et indiquent une caractéristique particulière :
Acanthocalycium spiniflorum = Acanthocalycium à fleurs épineuses
Ariocarpus fissuratus = Ariocarpus fissuré
Espostoa lanata = Espostoa laineuse

Enfin, il existe quelques noms d'espèces inspirés de mots aztèques ou d'autres langues locales:
Neobuxbaumia tetetzo
Mammillaria huitzilopochtli
Selenicereus testudo

Retour au début de la page
Bonjour !

Votre identifiant 
Mot de passe
Identifiant / mot de passe perdu ?
Nouveau client ?

 

Chercher un nom, une référence,
un titre, une famille botanique…

 
Votre panier est vide


 
 

Une plante au hasard...


Crassula ovata 'Hummel's Sunset' - Pot 14 cm


10,00 €

Ets. Kuentz - 327 rue du Général Brosset - 83600 Fréjus - FRANCE
www.kuentz.com © Henri Kuentz 1999-2017