Le balcon annécien, série II

Envoyé par chin@ill 
zoe
Re: Le balcon annécien, série II
mercredi 7 avril 2021 18:18:54
très jolies ces fleurs de Rhipsalis elliptica, ? J'espère que tu as pu le mettre a l'abri du froid de ces derniers jours eye rolling smileysmileys with beerZoé
Re: Le balcon annécien, série II
samedi 10 avril 2021 15:43:50
Merci pour vos commentaires winking smiley

Eh bien non, R.elliptica (une bouture récupérée au sol en jardinerie voici des années) n'a pas gelé, il n'a pas été protégé mais a tenu à +0.5°C tout comme les voisines Sanseviera et Dracaena, d'ailleurs il poursuit sa floraison diaphane:


Aujourd'hui, je vous propose une série spéciale consacrée aux "warriors des balcons".
J'appelle ainsi mes cactus issus de semis spontanés autour de 2012/2013 voire après, tous issus de croisements entre formes rustiques.
Après une impitoyable sélection naturelle ayant duré près de 10 ans, tous ont hérité de qualités végétatives comme la tenue à l'humidité hivernale, au froid et à la chaleur extrêmes, à la mi-ombre, au plein soleil et aux vents desséchants ainsi qu'aux sécheresses prolongées...
Sans que je n'arrive à me l'expliquer, la plupart a une croissance plus rapide que celle des parents et commence aussi à fleurir à des tailles moindres, ce qui ne gâte rien winking smiley
Beaucoup vont d'ailleurs fleurir pour la première fois, et ne me reste plus qu'à espérer qu'ils auront également toutes les qualités ornementales en terme de fleurs car là dessus la sélection darwinienne est par contre inopérante à cette échelle de temps: ce sera là l'ultime étape, peut être la plus excitante de cette longue expérimentation!

Ici des individus dont certains sont encore immatures d'Echinocereus et Escobaria:

Là un bel exemplaire d'Echinocereus triglochidiatus très cespiteux et cette année doté de plusieurs boutons, l'an dernier il n'y en avait qu'un qui a avorté car la plante n'avait pas encore atteint la taille requise:

Au tour des oponces natives, je me demande s'il n'y a que de l'Opuntia polyacantha dedans, je soupçonne la présence d'une forme polyacantha X pottsii auquel cas ça a toutes les chances de présenter de l'intérêt:

La descendante de Mammillaria wrightii, en tous points identique à feue la plante mère, s'accommode mieux de ce pot cascade au fond duquel elle va s'abreuver:

Trois Echinocereus, apparemment E.coccineus, dont un un peu en limite de taille fleurira peut-être pour la première fois:

Le vigoureux Echinocereus fendleri "Albigny" , qui va fleurir pour la troisième année consécutive, m'offre trois boutons:

Encore trois E.coccineus, outre le grand "Apérosé" cette année bien plus généreux (5 boutons!!!!!) et dont la couleur passe au fil des jours du orangé au rose saumon, ses deux voisins vont fleurir pour la première fois:




Modifié 1 fois. Dernière modification le 10/04/21 21:37 par chin@ill.
zoe
Re: Le balcon annécien, série II
samedi 10 avril 2021 16:36:41
ils sont pressés !!!!j'ai hâte de voir les fleurs , ca promet !spinning smiley sticking its tongue outZoélaughing smiley
Re: Le balcon annécien, série II
samedi 10 avril 2021 16:46:59
"Sans que je n'arrive à me l'expliquer, la plupart a une croissance plus rapide que celle des parents et commence aussi à fleurir à des tailles moindres, ce qui ne gâte rien"
phénomène d ' hétérosis ? (des vieux restes de cours d'"horticulture générale" )

Je suis admiratif du Mam wrightii . Jamais pu conserver cette plante ... pourtant en chassis ventilé
Re: Le balcon annécien, série II
samedi 10 avril 2021 17:28:52
Oui Zoé, et là je n'ai montré que les boutons des warriors, les "vieux" parents sont loin d'être en reste: il va même peut-être y avoir la première floraison du fameux Echinocereus triglochidiatus acheté vers 2008/09 à M.Kuentz, et qu'il propose encore à la vente, une jolie forme très atypique à la croissance et à la floraison infiniment plus lentes que les autres devenant franchement violette l'hiver côté soleil, ce qui explique sans doute sa solidité à toutes épreuves!

@Gilles: merci pour la découverte, ça colle en tous points, j'ignorais ce phénomène car je n'ai pas étudié les agrosystèmes mais que les écosystèmes naturels, où l'hybridation est marginale winking smiley
Concernant Mammillaria wrightii, je confirme qu'elle est difficile: j'ai perdu les deux plants que j'avais acheté, le wrightii wrightii a très vite calanché, le wrighti wilcoxi a mieux tenu (quelques années) puis a grossi très très vite pour donner les graines ayant abouti a la plante actuelle (par autofécondation) qui est évidemment identique, avant de crever d'une invisible pourriture sèche suite à un hiver un peu trop arrosé...
J'ai constaté chez moi que cette plante appréciait un moindre ensoleillement, croissait par des températures moins élevées donc plus tôt et plus tard que mes autres rustiques, qu'elle tolérait moins la sécheresse estivale, d'où le pot cascade dans lequel elle a repris vie en quelques semaines l'été dernier.
Le fait que ce soit, avec l'increvable M. meiacantha dont aucun semis n'a curieusement jamais levé ici, une des seules mammillaires à être réellement rustique me fait penser à une plante de (très) haute altitude...
Re: Le balcon annécien, série II
samedi 10 avril 2021 18:27:05
elle doit occuper des niches particulières , Arizona et nouveau mexique c'est quand même pas les Andes !
Re: Le balcon annécien, série II
samedi 10 avril 2021 20:04:00
J'ai hâte de voir les fleurs !
Pour qu'il y ait effet hétérosis, il faut des parents reproduits en lignée pure (autofécondés) sur plusieurs générations (presque une dizaine pour les grandes cultures). On ne peut parler de vigueur hybride ou effet hétérosis ici, mais plutôt de population ? Dans tous les cas l'hybridation apporte de la diversité génétique aux plantes obtenues.

Quentin
Re: Le balcon annécien, série II
jeudi 22 avril 2021 11:46:13
Merci @ tou-te-s winking smiley
Aujourd'hui quelques images de plantes en boutons.
Peut-être repérerez-vous ceux de Denmoza rodacantha, qui semble enfin vouloir refleurir après deux ans de croissance végétative:

Opuntia polyacantha "Hanau" est une valeur sûre, on peut compter sur elle chaque saison:

Une intruse dans cette série, Escobaria missouriensis toute en fruits rouges:

L'un de mes trois cactus à fleurs blanches, une des deux géométriques Mammillaria meiacantha, elles aussi représentent une valeur sûre:

Echinocereus viridiflorus finit par devenir assez gros:

Le bouton presque unique d'Echinocereus engelmanni:

Je me demande ce que serait le printemps sans les floraisons massives des Echinocereus coccineus:

Presque aussi performants, les Echinocereus triglochidiatus vont prochainement beaucoup s'investir:
Re: Le balcon annécien, série II
vendredi 23 avril 2021 20:51:17
Magnifique, vivement l'éclosion , les épines du hanau sont magnifiques
Re: Le balcon annécien, série II
samedi 24 avril 2021 06:18:41
Pu...., faut que je retrouve mes Rayban rapidement avant de me faire cramer la rétine ! cool smileyhot smiley
Re: Le balcon annécien, série II
samedi 24 avril 2021 10:26:32
On n'a pas fini d'en prendre plein les yeux !!! smileys with beer cool smiley eye popping smiley
Re: Le balcon annécien, série II
samedi 24 avril 2021 10:57:56
Bernard, fait gaffe à la DLMA the finger smiley
zoe
Re: Le balcon annécien, série II
samedi 24 avril 2021 21:46:35
le meilleur moment !!!!quand on aperçoit les boutons et la tu est gâté!eye popping smiley et on va se régaler ! thumbs down Zoésmileys with beer
Auteur:

Votre adresse électronique:


Sujet:


Pièces jointes:
  • Types de fichier autorisés : jpg, png
  • La taille d'un fichier ne peut pas excéder 200 KB
  • 3 fichiers supplémentaires peuvent être joints à ce message

Mesure anti-SPAM :
Inscrivez le code que vous voyez dans le champ ci-dessous. Cette mesure sert à bloquer les robots informatiques qui tentent de polluer ce site. Si le code n'est pas clair, essayer de le deviner. Si vous faites erreur, une nouvelle image sera créée et vous aurez la chance de réessayer.
Message:

Forum powered by Phorum.