Si on parlait de Melocactus
mardi 7 janvier 2020 13:09:51
Rare ou très rare sur ce forum , les Melocactus !
En avez vous ?
Voici mon unique, nommé à l'adoption, Melocactus amoenus ???
J'écoute aussi attentivement vos conseils et je vous en remercie par avance.
Pièces jointes:

200107 Melocactus amoenus.JPG (113.4 KB)  


Re: Si on parlait de Melocactus
mardi 7 janvier 2020 16:08:45
Mon expérience est sinistre... acheté en jardinerie en mai 2018, rempoté comme il se doit, magnifique jusqu'à l'hivernage ! puis, deuxième photo, déballage de printemps, Mars 2019... juste une erreur d'identification ! je l'avais pris pour un Ferocactus, donc soumis au même régime... mais il n'a pas aimé le froid et l'humidité des hivers normands, bien que bien sec et emballé ! RIP... sad smiley

Bien amicalement,

Danièle
Pièces jointes:

Mai 2018.jpg (108.1 KB)  



Mars 2019.jpg (104.8 KB)  


Re: Si on parlait de Melocactus
mercredi 8 janvier 2020 09:24:09
je fais un petit post des que j'ai reussi a faire des photos ....
Re: Si on parlait de Melocactus
mercredi 8 janvier 2020 12:18:06
Les plantes avec cephalium sur les photos qui suivent ont autour de 25 ans. Ce qui en fait de vieilles plantes . Chez moi les Melo passent rarement 30 ans , comme si les plantes avec un cephalium plus haut que l'appareil vegetatif et ayant produit des milliers de graines laissaient la place aux jeunes. Mes plus vieux melo sont tous mort . le premier il y a 15 ans , le dernier au printemps ( un peruvianus avec 3 cephaliums). C'est interessant de pouvoir observer tout le cycle d'une plante dans sa vie d'homme (contrairement a d'autre cactus).Ce n'est peut etre pas vrai avec toutes les especes mais .... j'ai toujours vu ça avec les miens.
1/ HU 515
2/ krainzianus et sa descendance
3/ conoideus dans sa boite a conserve bouffée par la rouille et les sels mineraux.
Pièces jointes:

HU 515.JPG (85.5 KB)  



krainzianus.JPG (112.3 KB)  



conoideus.JPG (73.5 KB)  


Re: Si on parlait de Melocactus
mercredi 8 janvier 2020 12:28:32
un petit echantillonage de jeunes plantes
intortus de st barth (en haut a gauche)
harlowii et sa forme cylindrique caracteristique
peruvianus
curvispinus (en bas a gauche)
cur. ssp caesius
harlowii ssp. perezassoi



Modifié 1 fois. Dernière modification le 08/01/20 12:30 par gilles83.
Pièces jointes:

echantillon.JPG (89.7 KB)  


Re: Si on parlait de Melocactus
mercredi 8 janvier 2020 14:07:08
Félicitations, pas faciles à garder sur le long terme, ces plantes !
Tu les gardes dans quelles conditions hivernales ?

HK smiling bouncing smiley
Re: Si on parlait de Melocactus
mercredi 8 janvier 2020 17:45:59
Merci Henri. Je les hiverne dans mon salon derriere une baie vitrée plein sud du 15 octobre au 15 avril . Ce qui fait que je dois me limiter en nombre.
Je crois qu'on ne peut pas eviter ce genre d'hivernage des qu'on a un cephalium sur une plante "franche de pied".
Re: Si on parlait de Melocactus
jeudi 9 janvier 2020 08:15:52
Merci Danièle pour d'avoir partagé ton expérience malheureuse...
Un grand merci Gilles de nous montrer ces Melocactus magnifiques et surtout apparemment très rares en collection.
Merci aussi pour les conseils d'hivernage.
"conoideus dans sa boite a conserve bouffée par la rouille et les sels minéraux." Est ce que c'est parce que tu ne les rempotes plus dès qu'ils ont un céphalium, comme il est conseillé dans la littérature ?
A partir de quel age ou quelle taille on peut espérer voir un début de céphalium ?
Si tu as récupéré des graines , c'est qu'ils sont auto fertiles ?
Encore merci
Re: Si on parlait de Melocactus
jeudi 9 janvier 2020 14:17:09
Oui j'evite d'y toucher lorsqu'ils ont un cephalium mais la, je vais devoir le faire la pouzzo se repand partout. Dans ce cas precis il y a aussi que dans la " theorie de la boite de conserve" (aujourd'hui tombé en desuetude car les boites ne sont plus en fer blanc !) la boite lorsqu'elle se decompose fais partie du substrat (chimiquement parlant).ça peut faire sourire mais les resultats sont parfois etonnant (et puis les melo adorent les sols brulants alors la boite en fer c'est bien).
cephalium ; 6 , 7 ans pour un matanzanus . 10 - 15 pour les autres et probablement plus pour les tres gros (communis-intortus)
Beaucoup sont auto fertile mais pas tous . Le HU 515 par exemple est auto-sterile . J'ai parfois eu des plantes autosterile en plusieurs exemplaires et je n'en ai amené qu'une a la maturité (faut pas croire que je reussis tout !).
Je dois aussi preciser que les melo disco etc ... sont dans la pouzzo 6 - 12 pure et arrosé par sub-irrigation avec une solution fertilisante.
Et aussi : Ces plantes semblent apprecier etre a l'etroit (echaufement des racines ?) tant que la plante ne bouche pas le pot, tout va bien
Re: Si on parlait de Melocactus
jeudi 9 janvier 2020 14:48:50
Je viens de retrouver ça dans mes photos . Sur la plante au fond a droite le cephalium s'est bloqué. La plante a produit 4 mini tete sur lesquelles sont apparus des cephalium
Pièces jointes:

melo et laelia.JPG (65.5 KB)  


Re: Si on parlait de Melocactus
jeudi 16 janvier 2020 09:52:06
Voici mes deux Melocactus avec cephalium: pour le plus jeune (pot de diamètre 14 cm) le cephalium est apparu en 2019, et 2017 pour le plus âgé ( pot de 20 cm).
le dernière photo a été prise cet été.
Quelles précautions dois je prendre si j'effectue un rempotage ?
Je suis preneur pour une identification plus précise
Pièces jointes:

1-DSC01745.JPG (63.6 KB)  



1-DSC01744.JPG (60.6 KB)  



1-DSC00596.JPG (62.3 KB)  


Re: Si on parlait de Melocactus
jeudi 16 janvier 2020 19:32:51
Le plus petit doit être un Melocactus matanzanus.
Le conseil pour le rempotage : ne pas rempoter !!! Juste mettre un peu d'engrais dans l'eau.

HK smiling bouncing smiley
Re: Si on parlait de Melocactus
jeudi 16 janvier 2020 19:46:28
Evitez de briser la motte. Si vous reduisez la motte du plus petit , faites le en tapotant sans briser les racines. Les melanges avec de la terre de jardin ne me paraissent pas optimal . Les melo bresiliens et " caraibes" sont toujours cramponé a la roche parfois dans des poches d'humus (quand il y en a) mais jamais directement dans le sol . N'hesitez a faire des apport d'engrais liquide . Ce sont des plantes tres gourmandes. Le petit me rappele un azureus qui ferait son cephalium tres petit parce qu'il pousse peu et souffre ( j'ai deja vu ça avec des plantes pas tres bien greffées ).Le gros est peu etre schatzlii.
J'ai demande l'avis d'un ami qui connait bien ces plantes. Je vous tiens au courant.
P.S. j'ai aussi pensé a matanzanus ( a cause de la taille) mais ceux ci sont generalement vert franc. Ici la couleur m'a rendu soupçonneux



Modifié 1 fois. Dernière modification le 16/01/20 19:50 par gilles83.
Re: Si on parlait de Melocactus
jeudi 16 janvier 2020 21:56:15
Il faut que je mette des lunettes... Je le voyais plutôt vert, mais c'est vrai qu'il est bleuté, donc ce n'est pas un matanzanus, mais effectivement, plutôt un azureus.
Pour l'autre, je crois que Melocactus schatzlii fait un cephalium entièrement blanc. Là, on peut voir pas mal de soies rouges à la base.

HK smiling bouncing smiley
Re: Si on parlait de Melocactus
vendredi 17 janvier 2020 08:08:30
Je peux me tromper mais j'ai l'impression que schatzlii fait un premier disque avec pas mal de soies rouges et que les suivants sont entierement blanc.
J'attend des nouvelles du " Dr Melo" . Personellement je ne connais que schatzlii et amoneus qui soit tres pyramidal comme ça.
Auteur:

Votre adresse électronique:


Sujet:


Pièces jointes:
  • Types de fichier autorisés : jpg, png
  • La taille d'un fichier ne peut pas excéder 120 KB
  • 3 fichiers supplémentaires peuvent être joints à ce message

Mesure anti-SPAM :
Inscrivez le code que vous voyez dans le champ ci-dessous. Cette mesure sert à bloquer les robots informatiques qui tentent de polluer ce site. Si le code n'est pas clair, essayer de le deviner. Si vous faites erreur, une nouvelle image sera créée et vous aurez la chance de réessayer.
Message:

Forum powered by Phorum.